Photo Annadré
 
Discothérapeute
 
Annadré est discothérapeute, elle chante, danse, détourne et prescrit des chansons !
Après des années de recherche, elle révolutionne le monde médical grâce à une nouvelle méthode qui soigne aussi bien les inflammations amoureuses à répétition que les allergies, l’acné et la nymphomanie tardive. Dans la même journée elle reçoit ses patients, répond au téléphone et fait grimper la température en salle d’attente.
 

 
Mon parcours
 
À 5 ans, je suis montée sur une table et j’ai chanté à tue-tête ! Tout le monde a applaudit, for me for me formidable Une révélation… d’abord et surtout pour moi. La scène allait devenir mon terrain de jeu favori. Mais on choisit pas ses parents on choisit pas sa famille… et même si on vivait dans une belle maison, bleue adossée à la colline, j’étais coincée dans une toute petite ville d’Ardèche où j’ai eu le temps d’apprendre tout le répertoire de Jean Ferrat.
 
Je suis entrée dans une troupe de théâtre du coin, j’ai monté un groupe de rock après le lycée, si tu m’crois hey, t’ar ta gueule à la récré et j’ai commencé à chanter dans les bals du samedi soir. Un jour ma mère m’a dit : fais toi couper les cheveux, non bien sûr que non ; elle m’a dit : va où le vent te mène…
 
Alors j’ai fait comme l’oiseau, je suis montée à Paris et le monde de la chanson m’a ouvert les bras ainsi que Nicolas mais ça c’est une autre histoire.
 
J’ai rencontré Maxime Leforestier, il m’a dit viens je t’emmène en tournée; collaboré avec Nilda Fernandez sur mes premiers textes et j’ai découvert les planches des cabarets parisiens. Avec le répertoire francophone, j’étais comme un petit poisson un petit oiseau mais j’étais abonnée aux chansons mélodramatiques, et je voulais aller loin de cette fatalité qui colle à la peau.
 
Heureusement j’ai eu la guitare qui me démange j’ai composé mes premières chansons dans un registre plus léger, puis j’ai monté un groupe “3 Drôles de Nanas” où chant et comédie étaient au rendez-vous. Mais un soir la blonde m’a fait je serai la plus belle pour aller danser, et je ne sais plus qui du coup pourtant quelqu’un m’a dit : quand vas-tu écrire ton propre spectacle ?
 
J’ai alors rencontré Trinidad qui m’a proposé sa plume. Le « one nana show » est né.
Et d’aventures en aventures, de scène en scène, de sketchs en chansons, j’étais sur la route toute la sainte journée. Quand j’ai posé mes valises après 5 ans de tournée, j’ai entendu le travail c’est la santé, ne rien faire c’est la conserver j’étais tout à fait d’accord !
 
Mais au bout de quelques mois, l’envie d’avoir envie était revenue et le thème du nouveau spectacle évidemment : la discothérapie, soigner les gens avec des chansons.
 
Photos : Vanina Sicurani, André Delphin